Biogaz: L’injection de biométhane émerge en France
1 mars 2017

Le panorama 2016 du gaz renouvelable a été publié ce 22 février. Il chiffre le potentiel de développement en France de l’injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel.

On est encore loin des objectifs fixés. « La production de gaz renouvelable ne représente que 0,05 % de la consommation française alors que la loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) fixe à 10 % la consommation de gaz renouvelable à l’horizon 2030 », signale le panorama 2016 du gaz renouvelable. Mais la dynamique est enclenchée. « Avec une augmentation annuelle de 162 % en 2016, 215 GWh ont été injectés dans le réseau de gaz, soit l’équivalent de la consommation de près de 18000 logements ou 1000 bus. »

Ainsi, en fin d’année dernière, 26 sites injectaient du biométhane dans le réseau de gaz naturel. Soit une hausse de 53 % qui porte à 410 GWh/an la capacité de production installée. C’est sans compter les 241 projets d’injection recensés dans la file d’attente : ils représentent une capacité supplémentaires de 5000 GWh/an. Un an plus tôt, la précédente édition recensait 17 sites d’injection et 200 en file d’attente.

Et pour l’avenir ? « L’année 2016 a été marquée par la mise en œuvre d’une ordonnance donnant la possibilité de recourir aux appels d’offres, venant en complément des mécanismes de soutien actuels, afin d’atteindre les objectifs. Si l’ensemble des acteurs de la filière saluent cette avancée majeure, cette dernière ne peut suffire à elle-même », préviennent par communiqué les auteurs du panorama, GRDF, GRTgaz, le SER, SPEGNN et TIGF. Parmi les mesures réclamées, plusieurs portent sur le dispositif de soutien à la filière par un tarif d’achat.

La filière estime à 3000 GWh/an le potentiel d’injection de biométhane à l’horizon 2020. Soit l’équivalent de la consommation de près de 250.000 logements ou de 13.000 bus.

Thomas Blosseville

Source: Environnement Magazine