L’Île-de-France va passer au biogaz carburant
28 avril 2016

Le syndicat d’énergie Sigeif élabore un plan de déploiement de stations de GNV et de bioGNV en Ile-de-France. Notamment en partenariat avec son homologue dans les déchets Siredom, avec la Caisse des dépôts et avec GRDF.

Une station GNV/bioGNV accueillera tout type de véhicule en Ile-de-France en septembre 2016 DR

Une succession d’annonces du Sigeif esquisse un nouveau paysage dans les transports en Ile-de-France. Le Sigeif est le syndicat intercommunal pour le gaz et l’électricité en Ile-de-France. Il fédère 185 communes, regroupant 5,4 millions d’habitants, autour de la distribution de gaz et d’électricité. Le Sigeif prévoit de mettre en service en septembre 2016 une station délivrant du gaz naturel pour véhicules (GNV) et du biogaz naturel pour véhicules (bioGNV). La station sera située à Bonneuil-sur-Marne, dans le Val-de-Marne, et ouverte au public. Le contrat d’exploitation a été attribué à Endesa, une filiale du groupe Enel.

Une tarification différenciée

La station sera accessible 24h/24 à « tous types de véhicules » et « les usagers auront le choix de s’alimenter aussi bien en GNV que, tout ou partie, en bioGNV », précise le Sigeif par communiqué. « La tarification, compétitive par rapport au gazole, sera différenciée selon les usages, occasionnels ou réguliers. » Financée à hauteur de 2 millions d’euros par le Sigeif, avec une participation non-précisée de la Région Ile-de-France, l’unité fait partie d’un plan de déploiement de 10 stations « dans les prochaines années ».

Un outil d’investissement

Le Sigeif a signé en janvier dernier un protocole d’intention avec la Caisse des Dépôts. L’objectif est de créer un outil d’investissement commun, sous la forme d’une société d’économie mixte, pour développer des infrastructures d’approvisionnement en gaz naturel en Ile-de-France. Mais le Sigeif discute aussi avec le Siredom, syndicat intercommunal pour la revalorisation et l’énergie par les déchets et ordures ménagères, et GRDF, gestionnaire du réseau de distribution de gaz. Ces discussions visent à développer l’usage du biométhane comme carburant dans les transports de marchandises et de personnes en Essonne. Le Siredom valoriserait ses déchets en biogaz, injecté dans le réseau de gaz. Des stations GNV/bioGNV sont à l’étude à proximité d’installations du Siredom. Dans un premier temps, elles alimenteraient les véhicules des prestataires du syndicat et ses camions de collecte.

Article de Thomas Blosseville / Environnement-magazine le 19/04/2016